Publié le 13 Juin 2014

A chacun sa Coupe du Monde !

Pendant qu’on occupe les peuples à voir s’agiter entre eux des professionnels du ballon rond à coup de milliards, d’autres professionnels de la politique et du religieux s’amusent avec la terre comme avec un ballon. Je pense, bien entendu, à l’image caricaturale qu’en avait donné Chaplin montrant Hitler jouant avec la mappemonde… mais les dictateurs aujourd’hui sont les mêmes. Le plus pernicieux de cette vaste comédie est que la partie s’articule sous couvert de tolérances, d’amour entre les nations et valses diplomatiques, mais tout cela n’est qu’une farce et cache par-dessous des enjeux, dont hélas à terme les générations à venir feront les frais. Je retiens pour ma part cette farce récente du pape François, de Mahmoud Abbas et de Shimon Perez, jouant de l’avenir des territoires occupés en Palestine comme sur un terrain de foot, dans les jardins du Vatican. On pourrait y croire tant le scénario parait émouvant. C’est la "olée" des grands arbitres et des balles implacables. Que peuvent bien valoir ces embrassades, ces passes, ces revers, ces penalties lorsque le lendemain l’on apprend que Shimon Perez quitte le terrain de jeu et se fait remplacer par l’aile la plus dure du camp d’Israël ? … et que le voyage du pape à Jérusalem n’a pas pour autant signé l’arrêt du mur !

Alors… que le spectacle continue ! A qui la Coupe de l’hypocrisie ?

Voir les commentaires

Rédigé par DUVERT

Repost0