CATHO-LIBRE

Publié le 8 Février 2021

CATHO-LIBRE

 

Plusieurs d’entre vous se demandent comment un prêtre tel que je suis, peut autant être sorti des voies d’autoroutes et avoir la liberté de dire et d’écrire ce que je publie dans mes livres (aux Éditions de la Différence : Offices de nuit, Rose soutane, le Calice des secrets).

Il faut comprendre que depuis mes années de séminaire et jusqu’à mon ordination sacerdotale en 1979, je suis arrivé dans une Église en pleine débandade. Artiste et prêtre, l’Église que je rêvais servir n’était plus en phase avec les turbulences d’un clergé voué à la dérive. Leur système prenait l’eau comme le Titanic et la brèche largement ouverte depuis 1962, l’année du Concile Vatican II, allait faire sombrer peu à peu le Navire.

De mes combats spirituels miraculeusement reliés à ma peinture et à mes écrits, j’ai surnagé au-dessus des flots impétueux. Il me parut alors urgent de partir sur ma chaloupe. Je n’étais plus catholique, mais « catho-libre ».

45 ans plus tard, toute une génération emboîtera le pas dans ma démarche. Il est clair qu’elle ne se sent plus trop concernée aujourd’hui par des réformes désuètes dont la courbe des désaffections des fidèles et des prêtres, montre l’implosion. Les psychanalystes remplacent les confessionnaux et ma liberté d’être ce que je suis a suppléé aux contraintes d’une religion en déroute.

Lundi prochain, je vous dirai la suite de mon aventure…

Père Marie Bernard (Bernard Duvert) avec Patrick Poivre d'Arvor et Andréa Ferréol.

 

Rédigé par DUVERT Bernard

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article